Skip to content

Le Danemark accompagne le Gouvernement du Burkina Faso dans son projet de plateforme G-Cloud

19.12.2014  16:01
Une plateforme « Cloud » au profit de l’Administration, des entreprises et des particuliers « G-Cloud » au Burkina Faso est mise en place par le Gouvernement du Burkina Faso et le Danemark. L’accompagnement est fait à travers le dispositif de Danida Business Finance/Crédits Mixtes.

Plusieurs ministères ont développé d’importants systèmes informatiques sans prendre en compte l’interdépendance. Le défi de l’e-Gouvernement est de réussir à mettre en place un système intégré et sécurisé. En réponse, le Ministère du Développement de l’Economie Numérique et des Postes (MNDEP) ambitionne de développer une solution fondée sur une approche holistique et inclusive de bout en bout pour « permettre aux administrations de capturer, canaliser et rationaliser les initiatives de la base grâce à l'implémentation d'une infrastructure Cloud ouverte et distribuée appelée G-Cloud (Gouverment Cloud) ».

Le projet d’infrastructure de l’Agence Nationale de Promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (ANPTIC), agence d’exécution du MDENP, traduit la volonté du MDENP de la mise en place d’une administration électronique moderne, sécurisée, transparente et efficace au service des citoyens et des entreprises. L’entreprise danoise Alcatel-Lucent Danmark A/S, adjudicataire du marché, réalisera les travaux dans un délai de 15 mois pour compter de janvier 2015 et formera une centaine d’agents du MDENP.

« Cet ambitieux projet s’inscrit en droite ligne des axes de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD). En effet le Danemark accompagne le Gouvernement dans la mise en oeuvre de sa stratégie de développement des infrastructures dont l’ambition est de faire des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) un puissant levier de développement, en mettant en place un programme de promotion du numérique dans tous les secteurs. Ce projet démontre qu’avec une capacité professionnelle adéquate, la technologie avancée peut être opérationnalisée au Burkina Faso aussi» dit l’Ambassadeur du Danemark au Burkina Faso SEM Bo Jensen.

Danida Business Finance est un instrument de la coopération au développement du Danemark, et accorde des prêts concessionnels. Le montant du projet s’élève à 55 millions d’Euros (36 milliards FCFA). Le gouvernement du Burkina Faso contracte à cet effet un prêt de 40 millions d’Euros (26 milliards FCFA) auprès de NORDEA Bank Danmark sur une période de 10 ans. Le Danemark apporte une contribution totale de 30 millions d’Euros (19,9 milliards F CFA) qui comprend une subvention directe de 15,5 millions Euros (10 milliards FCFA) au Gouvernement du Burkina Faso.

« Ce projet viendra soutenir les efforts du Gouvernement du Burkina Faso dans le processus de décentralisation et de promotion de la déconcentration des services publics, renforçant ainsi le développement de l’économie locale et régionale» dit l’Ambassadeur du Danemark.

Le Danemark partage l’avis du MNDEP selon lequel « l’usage de ces technologies contribue en effet à l’amélioration des performances et de l’efficience du système de gouvernance des secteurs publics ».

Plus d’information sur http://burkinafaso.um.dk/fr ou sur fatide@um.dk