Skip to content

Mogens Jensen : Un moment déterminant pour la démocratie au Burkina Faso

14.11.2014  09:37
Le ministre du Commerce et du Développement, Mogens Jensen, trouve la situation très tragique à cause des pertes en vies humaines pendant les troubles au Burkina Faso qui ont conduit le Président Blaise Compaoré à démissionner la semaine dernière.
Le Président du   Faso après   27 ans au pouvoir a démissionné suite aux manifestations populaires au cours de la semaine dernière.

Le ministre danois  du  Commerce et du Développement, Mogens Jensen, dit :

« C’est très tragique que plusieurs personnes aient perdu leur vie pendant les troubles. Il semble cependant que l’ordre et  le calme ont été rétablis. Bien que le pouvoir soit entre les mains des militaires pour le moment, il faut rappeler que c’est la force du peuple qui est derrière cette situation dans l’espoir de renforcer la démocratie.

Le Danemark a un engagement de développement fort au Burkina Faso et nous allons utiliser cet engagement dans les temps à venir pour soutenir que les règles démocratiques soient respectées, que la constitution soit rétablie et que les autorités assurent le respect total  des droits de l’homme.

C’est très important que la période de transition soit gérée par des représentants civils et que des élections démocratiques, inclusives et transparentes soient organisées le plus tôt possible, et nous soutenons l’effort de médiation internationale. »

Par apport aux conséquences éventuelles pour la coopération de développement Mogens Jensen dit :

« Pour l’instant nous allons maintenir notre coopération de développement et continuer l’appui à la bonne gouvernance,  à la croissance économique dans le secteur agricole, au secteur privé et  á l’apprivoisement en eau potable etc. Mais nous suivrons naturellement de très près le développement de la situation et nous allons continuellement évaluer s’il y a une raison d’ajuster la coopération. »

Le Burkina Faso, avec environ 275 millions DKK d’aide au  développement par an,  est un pays  prioritaire et un des plus grands bénéficiaires de l’aide danoise au développement. Le Danemark appui le développement des institutions de l’état démocratique et est parmi les  principaux donateurs de la société civile du Burkina Faso.

Le Burkina Faso est parmi les pays les plus pauvres du monde et est classé 181’ième sur 187 selon l’index de nations unis de développement humain et social. Le pays a effectué plusieurs réformes économiques les dernières années et a obtenu une croissance respectable de 6 %  par an. Le Burkina Faso a joué un rôle clé pour garder la stabilité dans la région.

Pour plus d’informations veuillez contacter :

Frej Jackson,  conseillère de presse, 0045 29724477