Skip to content

L'Ambassadeur fait un discours à l'atelier 'Etude sur les priorités citoyens' 

08.05.2015  17:36
Son excellence monsieur l'Ambassadeur a fait un discours au nom de l'Ambassade Royale du Danemark à l'occasion de l'atelier 'Etude sur les priorités citoyens' concernant les élections du 11 octobre 2015. Des élections soutenu par le Danemark à hauteur de 1 milliard de FCFA à la CENI, la societé civile et des autres acteurs.   
Vous pouvez lire le discours ci-dessous. 

Mesdames et Messieurs,
C’est un grand plaisir pour moi de prendre la parole  en ce jour pour une fois de plus, vous féliciter pour votre fort engagement dans le processus des élections générales prévues au Burkina Faso dans les prochains mois.

Quand on parle de prochaines élections, on trouve plusieurs similarités entre le Burkina Faso et le Danemark. D’ici trois mois, dans une date précise non encore indiquée, il y aura aussi des élections législatives au Danemark. Comme ici, les partis politiques ont déjà commencé leurs campagnes, et comme ici aussi ils discutent comment ils peuvent mieux répondre aux attentes de la population.

Probablement, ces élections sont les plus importantes et descisives dans l’histoire du Burkina Faso dans la mesure où elles ouvrent dans l’avenir des pistes vers des élections plus ouvertes et plurielles. Jusqu’ici, les résultats de ces élections restent ouverts.

Donc l’ambassade du Danemark est fière de s’engager dans ces consultations, à travers son appui à  la CENI et aux organisations de la société civile, en plus de son apport aux projets du NDI. En totale l'appui danois est 1 milliard de FCFA.

Nous nous retrouvons ce jour, pour écouter les conclusions d’une étude réalisée auprès des citoyens burkinabé, sur leurs attentes vis-à-vis des dirigeants. A quelques mois des élections, et à mi-parcours de la transition politique, c’est une activité qui arrive au bon moment.

Savoir ce que veulent les citoyens à la veille d’échéances politiques majeures, c’est disposer d’un baromètre pour ajuster les propositions et programmes à la volonté du peuple souverain. Je suis convaincu qu’en prêtant attention aux desiderata de la population, les dirigeants et les partis politiques augmenteront leur confiance auprès des populations. Ceci est d’autant plus valable que les élections pluralistes exigent des propositions concrètes qui prennent en compte les souhaits des administrés.
 
Cette étude dont les résultats nous seront bientôt présentés n’a surement pas pour ambition de révéler des attentes nouvelles, mais elle a pour avantage de rappeler aux différents acteurs que les populations attendent d’eux des solutions novatrices à leurs préoccupations sur les différentes questions abordées.

En tant que partenaire du NDI, nous souhaitons vivement que les acteurs s’approprient les recommandations de cette étude et s’engagent à les valoriser pour permettre aux électeurs de faire des choix objectifs guidés par les contenus des projets de société des partis.

Il est très important qu’elles reflètent les volontés et les attentes du peuple.  Mais c’est aussi important que tous les acteurs suivent les engagements et les standards internationaux par rapport à des élections libres, transparentes et justes pour assurer la crédibilité à long terme des résultats. Je suis convaincu que vous prendrez cela en compte dans vos échanges.

Nous saluons la présence dans cette cérémonie des principaux acteurs de l’Etat, de la commission électorale, des partis politiques et de la société civile. Le Danemark reste attaché à des consultations électorales pacifiques, transparentes et inclusives pour la progression démocratique du Burkina Faso.


Je vous remercie

L'Ambassadeur Bo Jensen