Skip to content

L’ambassadeur inaugure une plateforme digitale pour l’observation des élections au Burkina Faso

14.09.2015  11:02
5000 observateurs locaux se sont engagés pour observer les élections couplées du Burkina Faso le 11 octobre 2015. A travers l’usage des SMS et d’une application mobile leurs observations seront mises à jour directement sur le site www.burkinavote.com, et, ainsi la population aura un aperçu direct des éventuelles irrégularités dans et autour des bureaux de vote. Le projet est financé par le Danemark en coopération avec la France, la Suède, la Suisse et l’UE. Ci-dessous le discours de l’ambassadeur lors de la cérémonie de lancement du projet le 10 septembre 2015.

""

LE DISCOURS DE L'AMBASSADEUR

Monsieur le Ministre de la Communication, chargé des Relations avec le Conseil National de la Transition, Porte parole du Gouvernement,

Monsieur le Ministre du Déveoppement de l’Economie Numérique et des Postes ;


Monsieur le Président de la CENI,

Monsieur le Président de la Convention des Organisations de la Société Civile pour l’Observation Domestique des Elections,

Chers Partenaires,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,

L’honneur me revient de livrer ce message à l’occasion de cette cérémonie de présentation de la plate forme « Burkinavote », et je le fait avec humilité, au nom des partenaires techniques et financiers suivants :
• Le Bureau de Coopération Suisse
• La Délégation de l’Union Européenne
• L’Ambassade de Suède
• L’Ambassade de France
• Et, l’Ambassade du Danemark

Je remercie la Convention des Organisations de la Société Civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL), pour cette vision de mutualisation des initiatives de la société civile pour des élections incontestables. J’associe à ces remerciements les partenaires de la CODEL que sont DIAKONIA, le NDI, One World, OSIWA et ECES avec une mention particulière à la CENI qui assume avec un grand professionalisme le leadership de la conduite du processus électoral.

Cette rencontre voit s’affirmer votre volonté de vous organiser  toujours plus étroitement pour réussir ensemble ces élections historiques.

Nous nous réjouissons  de l’excellence de la coopération entre nos représentations et le Gouvernement du Burkina Faso qui crée un cadre favorable et propice à des appuis aux acteurs non étatiques. A cet égard, il est important que l’appui au processus électoral se fasse dans un cadre concerté. Cette dynamique annonce un processus apaisé, transparent, et participatif. Cela permet aux citoyens de procéder au renouvellement de la classe politique. Ce  qui contribue à une culture démocratique où les décisions politiques seront prises sur la base de projets de société.


Il est remarquable que le projet utilise les nouvelles technologies qui vont permettre une veille en temps réel.

Nous ne sommes pas seulement dans un pays de femmes et d’hommes intègres, mais aussi de femmes et d’hommes innovateurs.

La technologie ne fait rien en soi. BURKINAVOTE.COM et les équipes de veilles font parties du Programme  d’Appui au Processus  Electoral de Diakonia. Parmi les actions de ce programme, nous soutenons l’éducation civique, le renforcement des capacités, l’observation des élections et plus spécifiquement le dispositif de veille des Organisations de la société civile. Cette mutualisation des initiatives des parties prenantes apportera sans nul doute une plus-value au processus classique d’observation des élections. Et nous la saluons vivement d’autant plus qu’au niveau des PTFs également, cette synergie est nécessaire pour des actions conjuguées et contribuants à des élections apaisées.

La Electoral Situation Room est aujourd’hui l’expression de l’adéquation entre la démocratie et la vocation de veille citoyenne permanente. Celle-ci se traduit par l’observation en temps réel en vue d’apporter des correctifs en concertation avec toutes les parties prenantes. Cet exercice de situation room est donc une véritable école démocratique et salutaire.
 
Je voudrais pour terminer mon propos vous réiterer notre disponibilité à renforcer ce partenariat fécond avec la société civile et vous rassurer de notre confiance.
La qualité des acteurs de la situation room, la notoriété des experts, et l’approche fédératrice me laisse présager du succès de cette initiative que nous suivrons avec grande attention.

Je vous remercie.

""

""

 

Pour plus d'informations, contactez:

Ole Dahl Rasmussen
Premier secrétaire, gouvernance et securité  
oleras@um.dk